FAUCHEURS
FAUCHÉS

Depuis une dizaine d’années, Christian GUILLEMIN a orienté son travail de sculpteur vers une recherche et une réflexion sur le monde agricole et ses enjeux.
On découvre l’installation qu’il présente aujourd’hui intitulée, « Faucheurs fauchés », derrière un écran de jachère fleurie. L’installation met en scène l’abnégation et la douleur de six personnages pris entre une sombre et imposante moissonneuse et un champ de plants de maïs figés, surmontés d’un épi noir. Sur un côté, dominant l’ensemble se dresse un épi monumental, tel une image tutélaire.


1 Les plants de maïs
144 plants de maïs de 2m de hauteur sont disposés en un carré de 5m x 5m. Chaque plant est réalisé avec un tube en métal poli et vernis, les feuilles sont en papier kraft naturel sur les deux premiers rangs et en papier kraft noir pour les 10 rangs suivants, les épis sont de couleur noire mate. Chaque plant est soclé sur un carré d’ardoise de 24 cm.


2 Les personnages
La scène se compose de 6 personnages de 2m de haut fixés chacun sur une dalle d’ardoise de 1 mètre carré. Les personnages sont en tôle perforée martelée polie et vernie reprenant les attitudes et expressions des Bourgeois de Calais.


3 La moissonneuse
Il s’agit d’une moissonneuse ancienne de 6,60m de longueur sur 3,20m de hauteur avec une barre de coupe de 3,30m de large, peinte en noir mat et en noir brillant, les poulies ont été sablées et vernies. La moissonneuse est surmontée d’un moteur taillé dans du marbre rouge de Chine (1m x 0,73m x 1,20m).
Une colonne de fumée d’environ 10 m de haut, en bâche agricole noire, s’échappe de l’engin.


4 L’épi
Dans le clocher de l’église est dressé un épi de maïs de 4m de haut sculpté dans le fût d’un chêne. Il est soclé sur un châssis en bois recouvert de plaques d’ardoise (2,30m x 2,30m).